Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Message par Léa Colett le Mar 14 Oct - 12:20

Bonjour,

Je vais recevoir aujourd'hui les premiers exemplaires de mon livre : "Bon grain, mal grain...", c'est vous dire le relâchement cérébral qui va inéluctablement s'opérer d'ici quelques heures.


Voici le résumé de mon livre qui participe au Prix Fondcombe.

Depuis l’âge de 9 ans, Alysse tient assidûment son journal.

     A 29 ans, son aïeule maternelle lui livre une boîte de Pandore datant de 1943. Aussitôt, bon grain, mal grain, au fil du temps, elle se fait un devoir de reconstituer un puzzle laborieux.

    Elle comprend peu à peu pourquoi ses parents, qu’elle aime et continuera d’aimer contre vents et marées, lui font endurer un pénible calvaire, à elle, la rebelle, et à Clarisse, sa sœur jumelle.

    Elle fait la promesse à sa Mamie Margot de faire toute la lumière sur le secret dont celle-ci l’a investie avant de mourir. Cette action se révélera être, par contrecoup, le « détonateur » de son propre bonheur...

:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

J'ai écrit un mot dans la page réservée aux auteurs.



Vous pouvez vous le procurer dès maintenant chez Assyelle, mon éditeur. Une page est réservée pour les commandes ; j'en profite pour vous dire que le prix du livre est de 16 euros = 1 euro pour les frais d'envoi et d'emballage.

A bientôt
Au gré de mon surf sur ce forum auquel je souhaite prospérité

Léa Colett


Dernière édition par Léa Colett le Lun 27 Oct - 10:02, édité 1 fois

Léa Colett

Messages : 31
Date d'inscription : 14/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Message par Tuppence le Mer 22 Oct - 18:43

Un grand récit.
Comment peut-on vivre une telle enfance et rester quelqu'un de normal !

Tuppence

Messages : 27
Date d'inscription : 02/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Message par Léa Colett le Jeu 23 Oct - 10:43

Merci pour votre réponse Tuppence.

Bonne réflexion à propos de toute la matière de mon livre. Le personnage principal de mon histoire, Alysse, peut-être considéré comme "a-normal". Tout ce que je peux vous dire, c'est que dans son anormalité, Alysse a pu s'élever très haut... je veux dire par l'esprit. 

Amicalement
Léa


Dernière édition par Léa Colett le Dim 23 Nov - 14:50, édité 2 fois

Léa Colett

Messages : 31
Date d'inscription : 14/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Message par Goeland le Sam 25 Oct - 13:15

Réussir à survivre à son enfance quand elle est si terrible, c'est un tour de force.
Et malgré tout, rester plein d'affection ! Beaucoup auraient été démolis.

Goeland

Messages : 12
Date d'inscription : 08/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Message par Léa Colett le Dim 26 Oct - 14:05

Merci Goëland d'avoir pris part à cette conversation.
Il faut une certaine force de caractère effectivement pour pouvoir s’expulser d’une vie qui n’est pas du tout en adéquation avec celle que notre âme a choisie ; ce n’est pas aussi simple que cela puisse paraître.
J’ai découvert, bien après avoir écrit mon livre, qu’il existait deux sortes de bonheur ; celui qui est sensible et immédiat qu’on appelle le bonheur hédoniste et l’eudémoniste, qui est issu de la connaissance et de la cohérence entre le soi et le monde.
Il paraîtrait que chacun entraîne une réponse cellulaire différente, selon des études récentes.
Il est expliqué que le bonheur eudémoniste est lié à un objectif de réalisation personnelle, qui donne un sens noble à la vie ; ce bonheur-là aura des bénéfices pour la santé de nos cellules alors que l’autre qui repose sur le vif engendre le stress.

Les plaisirs simples ne nous suffiraient donc pas. Il faut creuser plus profondément pour trouver le vrai bonheur.
C’est ce que mon personnage principal a fait inconsciemment et je peux vous affirmer qu'elle l’a enfin trouvé. Inéluctablement, il y aura d’autres barreaux de l’échelle à gravir car rien n’est jamais acquis totalement. Le Nirvana se mérite !
(L’article trouvé (en gras), est paru dans le magazine Nexus de nov-déc 2013. 
Amicalement
Léa Colett


Dernière édition par Léa Colett le Dim 23 Nov - 14:53, édité 2 fois

Léa Colett

Messages : 31
Date d'inscription : 14/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Message par Léa Colett le Lun 27 Oct - 9:15

Pour commencer, je vous offre le préambule de mon premier roman.
Si vous m'en faites la demande, j'exposerai ici un ou deux extraits.




Préambule
 
Omnia vincit amor.
Si vis pacem, para bellum.
 
 
Je n’ai pas la prétention de faire mieux que quiconque mais j’essaie toujours de faire de mon mieux. Je sais que l’amour peut exercer sur tous les êtres un pouvoir incommensurable et c’est ma force. Je sais aussi, et c’est à mon grand regret, que si l’on veut la paix, il faut se préparer à la guerre, et c’est là mon maillon faible.
Chaque œil oriente à sa façon son regard sur les choses. Moi, je regarde avec mon cœur, même si je passe pour une éternelle rebelle aux yeux d’êtres chers. Je respecte les choses, j’aime la nature, les animaux et les êtres et je voudrais que tous soient heureux. L’injustice me fait souffrir et je ne vous dis pas à quel point celui ou celle que j’aime, mais qui me hait, me fait mourir lentement… mais cette mort sera sereine et je m’en réjouis.
Ce premier roman est une éruption de mon cœur subjugué par l’amour et j’ai pris le risque d’aller chercher la paix, pour quelqu’un que j’ai aimé, quitte à revivre la guerre ; aussi, je n’en reviens pas : je me sens bien, je me sens belle et je me sens propre, dans le bonheur d’Alysse.
J’ai écrit ce livre pour qu’Alysse ne meure pas de honte ; ainsi, elle n’aura jamais à rougir du mal qu’elle aurait pu faire, que ce soit ici-bas ou dans l’autre présumé monde. Alysse, une graine que l’on a qualifiée de « mauvaise », dès sa naissance, bon grain, mal grain, non sans regrets, selon son gré, a su s’extirper de l’ivraie.
Je suis finalement devenue celle que j’ai toujours voulu être ; je suis heureuse et ce bonheur, chacun peut le saisir à bras le corps. Il se trouve tout entier dans l’amour inconditionnel.
Mon coup de gueule :
J’aurais aimé que Dieu écrive un onzième commandement :
Tu honoreras tes enfants et ne leur feras aucun mal.
Mon coup de cœur :
Cette phrase que m’a écrite l’homme qui m’a donné son nom, mais qui surtout m’a offert le plus grand des bonheurs : son Amour.
« Ton premier roman est un petit radeau qui vogue au gré du vent, sur lequel claquent des vagues d’humour et souffle un ouragan d’amour. Il a parfois accroché une gouttelette au coin de mes yeux. Merci. »
 
Léa Colett, Août 2014 

Léa Colett

Messages : 31
Date d'inscription : 14/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Message par Léa Colett le Lun 27 Oct - 9:30

Pour commander "Bon grain, mal grain", c'est ici :

http://assyelle.com/Page_Bon_grain.htm

Bonne lecture
Léa Colett

Léa Colett

Messages : 31
Date d'inscription : 14/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Message par annie.fayet.3 le Lun 27 Oct - 14:30

Bonjour Léa,
Beaucoup d'émotions, d'amour et de sensibilité dans ces quelques lignes du préambule... Une belle leçon d'espoir également ! Cela donne envie d'en lire un peu plus.
Peut-être pourriez-vous mettre un extrait comme vous me l'avez si judicieusement suggéré concernant mon roman ?
En tout cas, je vous souhaite bonne chance et longue vie et succès à "Bon grain, mal grain" !!!!
Amicalement
avatar
annie.fayet.3

Messages : 12
Date d'inscription : 08/10/2014

http://annie-fayet-auteur.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Message par Léa Colett le Lun 27 Oct - 14:35

Oui, Annie, en me relisant, j'ai vu que je n'en avais pas présenté moi-même. Or, j'ai posté mon préambule... je ne dévoile pas tout en même temps, mais, puisque vous me l'avez gentiment proposé et qu'il se créé ici un échange sympathique, on y va....
Je fais suivre le premier chapitre de mon livre en ce début d'après-midi.
Bien amicalement
Léa

Léa Colett

Messages : 31
Date d'inscription : 14/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Message par Léa Colett le Lun 27 Oct - 17:00

PROLOGUE
 
 
1987. J'ai vingt-neuf ans. Je me réveille en nage, sanglotant sur mon oreiller ; je me souviens parfaitement de mon cauchemar truffé de détails. Il s’agit plutôt d’un rêve, mais de ceux qu’on ne peut oublier.
Je cherche le commutateur de ma lampe de chevet ; dans ma panique, j’ai peur de ne pas le trouver. Je m’essuie le visage d’un revers de main et je me rends compte que j’ai du sang sur les doigts. Je saigne du nez. Puis tout me revient.
Persuadée que ce rêve a une profonde signification, je le confie tout de suite à mon cahier vert.

Léa Colett

Messages : 31
Date d'inscription : 14/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Message par Léa Colett le Lun 27 Oct - 17:05

Première partie


 Ce qu’il peut faire sombre dans cette cave ! Je sais parfaitement où se trouve l’interrupteur, mais je ne peux l’atteindre car je suis trop petite. J’ai si peur dans le noir ! Je suis descendue chercher un livre que la maîtresse me réclame : je fouille partout depuis que je suis rentrée à la maison. Si je ne le ramène pas demain, je serai punie. L’aurais-je oublié dans ma cachette ?
D’abord en tâtonnant dans l’obscurité, j’avance, et au fur et à mesure de ma progression, j’entends, de mieux en mieux, de faibles lamentations étouffées. J’évolue encore, tout en me disant que c’est étonnant qu’il fasse si noir ici alors qu’il fait plein jour dehors. A chaque pas, l’obscurité devient pesante et oppressante. Maintenant, se précise la voix du vent, celle d’une enfant faible, gémissante. Là, tout près, une petite fille d’une huitaine d’années, pleure.
Je m’approche d’elle ; un léger halo apparaît autour de la petite masse informe, terrée entre deux cartons. Elle est vêtue de blanc, et c’est ce vêtement luminescent qui éclaire l’espace étrange dans lequel je me trouve. Je m’aperçois que sa robe claire est maculée de taches de sang. La petite blonde, coiffée au carré, saigne abondamment sur le dessus de la tête, qu’elle tient entre ses deux mains ; le sang coule également de son nez et de son menton très écorché. Soudain, elle sanglote plus fort, levant vers moi de grands yeux bleu azur, si tristes.
Face à ce déchirant tableau, je me sens très mal à l’aise et si désarmée qu’une angoisse étouffante me submerge et se faufile comme un serpent démesuré dans ma poitrine, remontant dans ma gorge ; cela m’étouffe. Dans un geste affectueux, je tends à l’enfant le mouchoir blanc auquel je tiens tant, celui que m'a offert Mamie ; il est brodé d’un délicat papillon aux ailes couleur de feu, qui s’envole avec grâce. Malgré mon affliction où s’ancre la souffrance, je me penche pour consoler la fillette. Je veux l’aider à nettoyer ses plaies béantes qui, comme par miracle, se cautérisent soudain sous mes yeux, lorsqu’une douleur sourde me terrasse, et je tombe. J’ai le temps, l’espace d’un éclair, de m’étonner que le sol soit si doux, si chaud, et de ressentir que mon évanouissement s’effectue au ralenti. Je me fais alors la promesse que je retrouverai la petite fille, que je l’aiderai à sécher ses larmes et à atténuer... ses profondes cicatrices. 
 
Ce rêve poignant, je l’ai fait à la suite des terribles révélations de Mamie Margot. Il vient se noyer parmi d’autres obsessions qui me hantent depuis longtemps, même si, au gré de mes voyages nocturnes, la femme en laquelle je me métamorphose, apprend peu à peu à les apprivoiser.
Parviendrai-je à reconstituer le puzzle des trois époques d'où a surgi mon humble existence, puis à faire en sorte que tous mes cauchemars se volatilisent ? Je voudrais tant pouvoir effacer ce douloureux passé d'un seul souffle, en m'efforçant dorénavant de ne ressentir que les instants de bonheur. Comme j’aimerais ne plus être hantée par ces abominables souvenirs, au point de me faire du mal à lire et à relire les tourments de mon cœur ! Devrais-je brûler ces mots, mes maux, qui ont commencé à affluer juste après l’odieuse accusation qui m'a longtemps perturbée ?
Je n’avais alors que neuf ans…

Léa Colett

Messages : 31
Date d'inscription : 14/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Message par annie.fayet.3 le Lun 27 Oct - 22:14

On imagine déjà ce qui se cache derrière ce rêve ou plutôt devrait-on dire ce cauchemar ! Bravo d'avoir osé mettre des mots sur ces maux. Il faut du courage pour le faire et je vois que vous n'en manquez pas ! Je lirai votre livre avec plaisir car je pense que, malgré le contexte douloureux, il recèle des pépites d'émotions et d'espoir...
avatar
annie.fayet.3

Messages : 12
Date d'inscription : 08/10/2014

http://annie-fayet-auteur.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

votre roman

Message par jean-LouisV le Lun 27 Oct - 22:23

C'est toujours dangereux d'ouvrir les boites de Pandore ...Mais il faut le faire!  Le sujet semble engageant. Je vous souhaite bonne chance pour ce roman et d'ouvrir d'autres boites ...

Jean-Louis Vallois

Very Happy

jean-LouisV

Messages : 12
Date d'inscription : 05/10/2014
Localisation : Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Message par Léa Colett le Mar 28 Oct - 9:11

Merci Annie,

Je n'ai pas eu l'impression de solliciter le courage dans cette aventure, plutôt la volonté de guérir de maux par les mots. Vous y trouverez assurément comme vous le dites si bien, des pépites d'émotion et je rajouterai le diamant de l'espoir dans un écrin d'amour.

Jean-Louis,
Merci ; vous avez raison. il est dangereux d'ouvrir la boîte de Pandore et vous avez encore plus raison d'ajouter qu'il est important de le faire. Quant à ouvrir d'autres boîtes, jamais plus je n'aurai envie de le faire... Il me semble qu'on a chacun le droit à seulement une boîte dans sa vie sous peine d'y rester emprisonné.
Bon... je n'en dis pas plus !

Je vois qu'une belle aventure entre nous tous, habités par la même passion, peut naître sur sur ce forum. Cela me plaît bien.

Bien amicalement
Léa


Dernière édition par Léa Colett le Ven 31 Oct - 9:05, édité 1 fois

Léa Colett

Messages : 31
Date d'inscription : 14/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Message par jean-LouisV le Jeu 30 Oct - 20:53

Bonjour Léa,

J'aborde aussi la fameuse  boîte de Pandore dans mon roman. Nous en avons tous, une ou deux, dans une cave ou un grenier...


Oui, l'écriture est aventure magnifique et sans passion, que serions-nous ?

:lol:Jean-Louis

jean-LouisV

Messages : 12
Date d'inscription : 05/10/2014
Localisation : Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Message par Léa Colett le Jeu 20 Nov - 17:31

Bonjour,

Je viens d'arriver sur mon second territoire de vie : l'Île Maurice. Oui, je sais, nous sommes des veinards, d'avoir la possibilité de vivre au soleil, durant l'hiver français. C'est un choix qui aujourd'hui ne nous coûte pas plus cher que de rester en France et de plus, j'y trouve l'inspiration. C'est ici que j'ai commencé à écrire "Bon grain, mal grain", qui vient de se voir attribuer la place de vice-finaliste du Prix FondCombe.
Si vous désirez des renseignements sur la vie à Maurice, n'hésitez pas à venir vers moi en privé.

Amicalement
Léa

Léa Colett

Messages : 31
Date d'inscription : 14/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Message par Léa Colett le Dim 23 Nov - 14:56

J'ai eu l'immense joie de me voir attribuer le prix "Vice-Finaliste Fondcombe 2014". C'est un bel encouragement. Je participerai au prochain concours de nouvelles.

Léa Colett

Messages : 31
Date d'inscription : 14/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Message par Léa Colett le Lun 1 Déc - 9:56

Je suis très heureuse d'avoir reçu le second prix Fondcombe 2014 avec mon roman "Bon grain, mal grain", édité par les Editions Assyelle.



Léa Colett

Messages : 31
Date d'inscription : 14/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bon grain, mal grain (Léa Colett) - 2ème au prix Fondcombe 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum