La Ptitchatnalyse de la patapoute Cerise (Jacques-François Martin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Ptitchatnalyse de la patapoute Cerise (Jacques-François Martin)

Message par Jacques-François MARTIN le Lun 27 Oct - 17:20

Une jeune chatte malicieuse et égocentrique nommée Cerise entreprend sa « P’titchatnalyse » avec le bon Docteur Fremd. Dans un langage alerte et peu châtié dont elle a le secret, elle fait montre de son caractère bien trempé, de sa mauvaise foi évidente et son ingéniosité parfois féroce, même si elle sait aussi être tendre avec ses parents adoptifs, qu’elle appelle affectueusement ses « harengs »…
Amateurs de chats (de 7 à 97 ans), attendez-vous au pire !
Texte de Jacques-François MARTIN, dessins de Pierre Echevin

Jacques-François MARTIN

Messages : 8
Date d'inscription : 21/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

La P'titchatnalyse de la Patapoute Cerise, Extrait N° 1: Prologue

Message par Jacques-François MARTIN le Mar 28 Oct - 16:39

 PROLOGUE
 
 
- C’est à qui ? demanda le docteur Fremd en lançant un regard à la ronde dans la salle d’attente feutrée.
 
-  Môôââ, répondit une voix fine et indéfinissable, venant d’on ne savait où.
 
- C’est à vous, Madame Tartignole ? demanda-t-il onctueusement à une grosse dame affalée dans un fauteuil avachi.
 
C’est alors qu’on vit sortir, de sous les franges du siège, un chat dont les couleurs variaient du chocolat au lait au mordoré.… Le docteur avait-il un animal de compagnie maintenant ?
 
- Je ne sais pas, Docteur, répondit la dame, médusée. Cccceet animal voudrait-il vraiment vous consulter ?
 
- Non, non, rassurez-vous Madame Tartignole, souffla le barbu en considérant l’intrus avec douceur et étonnement. Je ne connais pas cette bête. Alors à qui est-ce le tour ?
 
- Môôââ, vociféra cette fois le chat avec insistance, alors que la stupeur régnait dans l’atmosphère confinée de la pièce engourdie.
 
- Bbon, déclara le bon docteur, alors suivez-moi… Mm…adame ou Monsieur… ?
 
- Môaselle, dit-elle, en fixant son interlocuteur en contre-plongée, d’une mine calme mais résolue.
 
« Serait-ce une nouvelle hallucination ? » songea le médecin hagard.
 
L’animal entra et se cala sur le sofa, après avoir l’avoir humé sous tous les angles.
 
- Que puis-je pour vous ? questionna Fremd avec prudence, pensant que cette fois il était bon pour l’asile. Un psychanalyste de renom, aimé et reconnu de tous… Comment pouvait-il en être arrivé là ? Mais il la laissa s’exprimer.
- Vous avez vu ma êête !!!?... déclara-t-elle sans coup férir.
 
- Heu… au risque de vous froisser un peu, dit-il avec circonspection, il semble que vous soyez un CHAT, Mademoiselle.
 
- Baoui, répondit-elle, ça merci, j’avais remarqué. Mais j’aime en faire baver à mon entourage, il paraît que je suis insupportable. Faut que je te raconte tout ça, docteur.
 
Et c’est ainsi que commença l’expérience la plus incroyable qu’il ait jamais vécue en ce bas monde :
 
La P’TITCHATNALYSE DE LA PATAPOUTE CERISE,
car tel était le nom de sa patiente,
                                                         aussi egocentrique qu’étrange et inattendue


http://www.upblisher.com/ebook/martin/jacques-francois/la_p-titchatnalyse

Jacques-François MARTIN

Messages : 8
Date d'inscription : 21/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum