Poétique de l'année du chat (Alexandre Chatelain)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Poétique de l'année du chat (Alexandre Chatelain)

Message par dhallepee le Jeu 15 Déc - 12:41



auteur : Alexandre CHATELAIN
Titre : Poétique de l'année du chat
Présenté par: Didier HALLÉPÉE
parution : 2011 en ebook
commande en ligne auprès de l'auteur
Prix : 5 euros

Vous pouvez commander ces oeuvres au format pdf auprès de son auteur en envoyant un mail à a.chatelain30 [@] laposte.net


Dernière édition par dhallepee le Sam 4 Oct - 18:13, édité 1 fois

_________________
Didier
avatar
dhallepee

Messages : 510
Date d'inscription : 24/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

L’art de la poésie japonaise

Message par dhallepee le Jeu 15 Déc - 12:44

L’art poétique japonais s’exprime sous la forme de waka, poème composé de vers de 5 et 7 syllabes.

Il existe plusieurs types de waka : choka, sedoka, katauta, bussokesekika, tanka, haïku.

La pratique du tanka était réservée à la cour impériale. Sa pratique par les classes inférieures était punie de mort. Le haïku ne fut pas sujet à de telles restrictions et est ainsi devenu la forme populaire de la poésie japonaise.

Un haïku est un court poème de 3 vers composés en tout de 17 syllabes (5 puis 7 puis 5) incluant un mot de saison (kigo), c’est-à-dire c'est-à-dire une référence à la nature ou un mot clé concernant ou évoquant l'une des saisons (le jour de l’an est considéré au Japon comme une saison). Le haïku ne décrit pas, il évoque. Dans l’esprit du Haïku, on doit sentir le détachement de l’auteur par rapport à ce qui est dit.

Dans le haïku neko, le kigo est remplacé par une évocation du chat (neko en japonais).

En langue japonaise, les syllabes sont des idéogrammes, ce qui permet une disposition scripturale élégante. Transposé en langues européennes, on utilise les règles syllabaires de la poétique traditionnelle.

Bien entendu, la licence poétique permet de s’affranchir du rythme 5-7-5 ou de l’utilisation du kigo pourvu que l’esprit du haïku soit respecté.

_________________
Didier
avatar
dhallepee

Messages : 510
Date d'inscription : 24/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

La chronique d’Alexandre

Message par dhallepee le Jeu 15 Déc - 12:46

Poétique a parmi ses significations : qui touche, qui émeut. Et c’est bien là le but essentiel du poète : faire naître une émotion chez le destinataire de l’œuvre.

Bien avant d’adopter l’année solaire, les peuples de la terre mesuraient le temps en contemplant les évolutions de la lune. Les calendriers orientaux ont gardé cette coutume, ce qui a pour conséquence que leur année lunaire ne fait pas les 365 jours et quart que nous impose la course du soleil. Cette année est donc décalée et le nouvel an chinois se fête fin janvier.

Dans leur mesure de l’écoulement du temps et leur recherche des influences des forces de l’univers sur nos vies, les chinois n’ont pas découpé l’année en douze signes du zodiaque, mais ont attribué des influences zodiacales aux douze années successives d’un même cycle. C’est ainsi que chaque année chinoise est sous l’influence d’un signe zodiacal chinois représenté par un animal.

2011 fut l’année du lièvre ou du lapin. Ou, pour le zodiaque vietnamien, l’année du chat.

Et, tout au long de cette année du chat, Alexandre a tenu chronique des petits et grands évènements de notre temps et en a transmis les émotions sous forme de haïkus.

C’est cette chronique que retrace ce livre.

_________________
Didier
avatar
dhallepee

Messages : 510
Date d'inscription : 24/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le lapin dans la lune

Message par dhallepee le Jeu 15 Déc - 12:46

Une paréidolie (aussi écrit pareidolie, du grec ancien para-, « faux », et eidôlon, diminutif d’eidos, « apparence, forme ») est un type d’illusion qui fait qu’un stimulus généralement visuel, vague ou ambigu, est perçu par un individu comme clair et distinct et est rapproché d’une forme physique connue.

L’exemple le plus connu est celui de la lune où nous autres occidentaux avons l’habitude de voir un visage.

En Chine, les enfants y voient un lapin tenant un chou.

Au Japon, on y voit un lapin tenant un bol de riz chaud avec lequel il s’apprête à faire des gâteaux.

Un lapin l’année du lapin : la lune veillait sur les chroniques de l’année du chat.

De son côté, le chat (neko) est particulièrement bien représenté dans la culture orientale sous la forme du maneki neko (maneki = bonheur, neko = chat), le chat porte-bonheur ou chat qui salue, statuette censée écarter les malheurs et les maladies. Lorsqu’il salue de la patte droite, il attire la fortune. Lorsqu’il salue de la patte gauche, il attire le bonheur.

Aussi, cette chronique a-t-elle été mise sous la protection du manéki neko.

_________________
Didier
avatar
dhallepee

Messages : 510
Date d'inscription : 24/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Une année de chroniques

Message par dhallepee le Jeu 15 Déc - 12:56

Tout au long de l'année 2011, l'année du chat, Alexandre a envoyé ses haïkus à un petit groupe d'amis dont j'ai eu le privilège de faire partie.

Le partage des subtilités de la poésie japonaise ut un plaisir sans cesse renouvelé.

Mais les mails se suivent, s'entassent, se perdent parmi les spams et s'oublient. Les messages d'Alexandre ont été exhumés de la poussière numérique où ils s'étiolaient. Heureusement, les précieux haïkus qu'ils renfermaient n'avaient perdu aucun de leurs dix-sept pieds...

Dépoussiérés, rassemblés, illuminés et parfois illustrés, ils ont donné naissance à ce livre qui ravira ses lecteurs autant que son contenu m'a ravi tout au long de l'année.

_________________
Didier
avatar
dhallepee

Messages : 510
Date d'inscription : 24/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poétique de l'année du chat (Alexandre Chatelain)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum